ChallengeAZ2017·SOSA

#ChallengeAZ : F comme François BESME

 

François BESME est mon ancêtre à la 12ième génération. Le peu d’information que je possède à son sujet, est en grande partie dû aux actes concernant ses enfants. En effet le concernant directement, je n’ai que son acte de décès et inhumation le 12 février 1688 à Montiers-sur-Saulx (55). Plusieurs généalogies rencontrées sur internet le font fils d’un certain Florentin BESME, d’autres le confondent et le fusionnent avec son fils François.

L’acte n’indique pas d’âge, on y apprend cependant qu’il est veuf d’Antoinette DEMANDRE. Ils ont plusieurs enfants mentionnés dans les registres de la commune : Epvre né en 1641, Françoise en 1646, François né en 1649, Gand en 1652 et Nicolas en 1655. D’après les hypothèses communément reprises, on peut situer la naissance de François autour de 1619-1621.

Sélection_058.png
Décès et inhumation de François BESME. Source : AD55 Montiers-sur-Saulx

Le nom de BESME à cette époque précise est très peu répandu. Pourtant ce nom apparaît bien quelque part, et plusieurs années auparavant. Celui de Charles DE BESME, ou Charles de Bohême, également connu sous le nom de Charles Yanowitz, l’assassin de l’amiral de Coligny.

Pourrait-il y avoir un lien ? Je me suis posé la question et il apparait peu probable que ce soit le cas. On ne connait qu’un seul enfant de Charles Yanowitz. Par un contrat de mariage conservé aux archives nationales, on sait que Louis Yanowitz de Besme et  Christine de Florainville se sont mariés le 23 juin 1593. Louis a été nommé Gouverneur de St-Dizier et c’est là qu’il est donc installé. Les registres de St-Dizier sont bien conservés et assez anciens (depuis 1588) pour y retrouver la naissance de 9 de leurs enfants entre 1594 et 1617.

Sélection_057.png
Naissance de Claude de Besme. Source : AD52 St-Dizier

Un généalogiste tchèque avec qui j’ai conversé, m’a appris que d’après des travaux qu’il a pu consulter sur la famille JANOVSKÝ Z JANOVIC, famille noble dont est originaire Charles Yanowitz, ledit Charles aurait eu un autre enfant, nommé Henri avec une batarde du Cardinal de Lorraine, Anne d’Arne. De plus ces relevés font état d’autres enfants, non trouvés dans les registres de St-Dizier.

Les informations à leur sujet sont parfois contradictoire. Pierre de Vaissière, dans son livre de 1912 affirmait que le couple n’avait eu que 4 enfants, et que la ligné patronymique s’était éteinte avec la dernière fille vivante à la fin de 17ème Siècle, ce qui est contredit par les registres de baptême.

Il suppose également qu’Anne Yanowitz de Besme, abbesse de St Dizier fût la sœur de Louis, et de fait fille de Besme. Lui succédera d’ailleurs Barbe de Besme, qui pourrait être la dernière fille de Louis.

Voila pour les faits. Restent donc trois possibilités si l’on tient à s’accrocher a cette hypothèse pour l’origine du nom :

  • Le frère Henri, s’il a existé est peut-être l’origine de ma branche.
  • La seconde étant que Barbe née en 1617 ne soit pas le dernier enfant. Le nombre des enfants, et le fait que le Gouverneur Louis haï des habitants, ont été emprisonnés et privés de leurs terres, pourrait expliquer leur descente rapide dans la société.
  • Un des enfants de Louis s’est marié jeune et a eu des enfants rapidement (dès 1612-1614;i.e. vers 18-20 ans)

La frise ci-dessous regroupe le travail de recherche avec les événements datés principaux et en couleurs : rouge la période pendant laquelle les descendants DE BESME ont pu naître. En vert la période durant laquelle est certainement né mon François BESME.

Sélection_056.png
Frise historique des événements concernant François BESME et la descendance de Charles Yanowitz dit BESME

Si aucun conclusion n’est possible, la recherche concernant ces événements historiques m’aura au moins permis de découvrir de magnifiques actes de la fin de XVIième siècle et un peu plus en profondeur les « à côté » d’un personnage connu de la grande Histoire de France qu’est l’amiral de Coligny. Qui sait, peut-être un jour trouverai-je le maillon manquant, ou au contraire une preuve pour infirmer définitivement cette piste.

2 réflexions au sujet de « #ChallengeAZ : F comme François BESME »

  1. La présence de François Besme à Montiers-sur-Saulx n’est sans doute pas fortuite. En effet, le village abritait autrefois un château appartenant à la famille de Guise. Or, Charles Yanowitz était précisément un de leurs partisans les plus fervents, ainsi qu’il l’a démontré lors du massacre de la Saint-Barthélemy. Il s’agit là peut-être d’une piste à creuser.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s